Plaidoyer pour une économie humaniste A la rencontre des communautés nouvelles Fioretti du Pain de Vie Partager la pauvreté Le Livre de Vie

Cliquer ici pour commander

Nathanaël Pingault, Plaidoyer pour une économie humaniste, Et si l'on pouvait changer le monde ? La liberté des hommes face aux « lois » du marché, Publié par Alter Eco, Juin 2006.
(prix : 4 € pour commander : ALTER ECO)

5 €Les « lois » du marché n'ont rien d'inéluctable ce ne sont pas des lois naturelles au même titre que la gravitation universelle, mais bien des lois construites par nos sociétés humaines. Les équations développées ici, comme les systèmes économiques alternatifs que l'on peut observer au Nord comme au sud, ne sont que des exemples modestes du pouvoir de l'imagination, de la créativité et de la liberté de l'Homme. Ne nous laissons pas enfermer dans un système de pensée unique : notre diversité sera notre richesse et la clef de notre efficacité.

NathanaŽl Pingault, 30 ans, marié et père de trois enfants, est polytechnicien, ingénieur du Génie Rural des Eaux et Forêts et titulaire d'un DEA d'Economie du développement. Depuis ses études, il s'intéresse aux modèles économiques alternatifs, à l'économie sociale et solidaire. Membre d'une association présente dans plus de 30 pays, il partage sa vie et ses biens avec les personnes pauvres. Il met ainsi en pratique, dans sa vie quotidienne, sa conviction qu'il est possible, et souhaitable, de bâtir une autre économie plus solidaire et plus humaine.

Pascal et Marie-Annick Pingault, À la rencontre des communautés nouvelles, Petit guide, Éditions des béatitudes, 2005.
(prix : 11.0 + 6.0 € frais de port)

24 €Il y a quinze ans nous entreprenions la première édition de cette petite « encyclopédie » des communautés nouvelles. Au moment de cette réédition, très peu ont disparu. D'autres - peu nombreuses - n'ont pas répondu à la demande de mise à jour.

Au-delà d'inévitables crises de croissance, on assiste à la « mondialisation » de la plupart de ces communautés. Le témoignage est donné, « jusque dans les îles lointaines » comme aux temps apostoliques, qu'il est possible de vivre en frères dans des communautés aux visages très divers. Développées à l'échelle universelle ou de taille modeste, elles s'insèrent dans les paroisses, s'enracinent dans la contemplation, annoncent avec passion la Bonne Nouvelle avec des moyens toujours nouveaux, se donnent joyeusement aux pauvres et aux petits dans une alliance quotidienne.

Leur surgissement inattendu constitue un des phénomènes les plus marquants des dernières décennies de la vie de l'Eglise. Pascal et Marie-Annick Pingault, qui ont eux-mêmes fondé une communauté nouvelle, la Communauté du Pain de Vie, ont donné ici la parole à quarante-six d'entre elles.

 
Pascal Pingault, Fioretti du Pain de vie, Le Sarment, 2nd édition, 2000.
(prix : 10.0 + 6.0 € frais de port)

Préface de Monseigneur Jean Badré.

18 €Le 23 juin 1984, Mgr Badré, alors évêque de Bayeux et Lisieux, érigeait en Association de fidèles, la Communauté du Pain de Vie.

En moins de dix années, Dieu avait ainsi conduit cette tribu insoumise et fière de l'errance à la route et de l'incertitude à l'Adoration. Une aventure à la saveur biblique, traversée de sourires et d'orages, de nos jours, sur notre terre ! Aventure tellement pétrie d'humanité que nous nous reconnaissons à chaque instant dans les péripéties tragi-comiques de ces jeunes couples empêtrés dans leurs problèmes de logement, de chômage, d'enfants.

Mais le Seigneur lui-même intervient à chaque instant, déployant parfois Sa Toute-Puissance quant il s'agit, d'un coup, de saisir un esprit et un cœur ; pour aussi, discrètement, sans doute à la demande de Marie, intervenir dans les soucis quotidiens de ceux qu'Il aime.

Car le Seigneur les aime, ceux-là qui vivent à la lettre son Evangile ! Leur nourriture ? L'Eucharistie. Leurs maîtres ? Les pauvres ! Les voici donc riches de l'essentiel ; les voici alors emportés par l'Esprit, qui disent sur notre Eglise, notre foi, notre Dieu, ces deux ou trois paroles qui suffisent pour bouleverser une vie, débrider une plaie, débusquer une hypocrisie. Car ce n'est ni le pouvoir, ni l'argent, ni les diplômes de théologie qui les mènent, mais bien l'amour fou du Dieu d'Abraham et du Mont Thabor, une nouvelle fois révélé dans le ciel de Normandie dans les années 80. Le même Dieu, les mêmes aventures !


Pascal Pingault, Partager la pauvreté, Bayard éditions/Centurion, 1995.
(prix : 10.0 + 3.5 € frais de port)

8.50 €Partager lorsqu'on n'a rien ? Stupidité pour un monde de progrès, absurdité pour nos programmes de solidarité envers les exclus. Pour Pascal Pingault, c'est pourtant la seule solution chrétienne, humaine, à la situation de marginalisation croissante de ceux que l'on n'ose plus appeler, simplement, pauvres.

La pauvreté choisie est en effet à la source d'une transformation réelle et profonde non seulement de la personne, mais aussi de la société. Pascal Pingault, fondateur de la communauté du Pain de Vie qui a choisi cette pauvreté radicale, illustre les dimensions humaines, évangéliques, sociales de ce choix que le Christ propose à tous : “ Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, puis viens, suis-moi. ”

Ce livre parfois provocateur ne laissera personne indifférent. Il fait partie des rares ouvrages après la lecture desquels on ne peut plus raisonner et vivre comme avant.


Marie-Annick et Pascal Pingault, Le Livre de Vie, Centurion, 1993.
(prix : 19.0 + 6.5 € frais de port)

11.50 €Depuis l'apparition du Renouveau charismatique, peu de communautés nouvelles ont publié leur “ livre de vie. ” Recueil des grandes orientations de la fondation et description de la façon concrète dont elles sont mises en œuvre dans la vie quotidienne, ce livre - qui est une véritable règle - permet de pénétrer au cœur d'une des expressions les plus originales et radicales du renouveau de l'Eglise. Ecrit au fil de l'expérience et approuvé par l'Eglise, il se lit comme une méditation ; la spiritualité particulière de la Communauté du Pain de Vie y apparaît dans toute sa richesse et sa force. Les indications et les recommandations sur la vie concrète donnent un relief tout particulier à cette forme de vie très actuelle : on y voit comment un groupe peut adapter son intuition fondatrice à l'Eglise et au monde moderne afin de répondre de la meilleure façon possible aux nouvelles attentes des hommes d'aujourd'hui.